2e Atelier de lecture transdisciplinaire UCA Jedi : Bernard Conein à propos de Phil Agre

Pour sa seconde séance, l’atelier de lecture transdisciplinaire de l’Idex UCA JEDI a accueilli Bernard Conein (UNS), pour une présentation de textes de Phil Agre intitulée “Routines et Improvisation”, suivie d’une discussion par Alexandre Monnin (lien)

café lecture 2

Voici les slides de son intervention :

“De quoi la Blockchain est-elle la révolution ?”

Une publication de Cédric Claquin d’1D lab qui mentionne les réflexions en cours que je mène avec d’autres autour de la Blockchain dans le cadre de l’Idex UCA Jedi : http://collectivites.observatoire-culture.net/de-quoi-la-blockchain-est-elle-la-revolution/.

Les Français ne sont pas en reste, à l’image de la dynamique collective ancrée autour de Sophia Antipolis. Stimulée par des équipes de l’Inria (emmenée par Alexandre Monnin), un ensemble d’acteurs (Christophe Sempels autour de cette économie de la fonctionnalité et de la collaboration (EFC), la coopérative Mnémotix, ou l’Ademe/Fabrique des mobilités) explorent les façons de marier approches économique, plateformes collaboratives, web sémantique et blockchain, en cherchant à identifier d’autres usages et leur coût potentiel (particulièrement au niveau environnemental). Sans forcément adhérer à une technologie miracle destinée à renverser la table et faire disparaître banques et assurances, ils questionnent, dans une logique fertile d’interactions entre technologie, recherche et publics, des éléments induits par la blockchain (niveau réel de décentralisation vs réplication, évolution de la notion de confiance, etc.)

L’enjeu semble donc bien de remettre cet outil au service des communautés et de l’intérêt général plutôt que de les déserter au profit de groupes qui chercheront de toute façon à en tirer un profit direct, pour le meilleur ou pour le pire. Le potentiel de la technologie elle-même, les processus de coordination indirecte autant que son ADN profondément collaboratif imposent donc qu’un faisceau hybride de compétences et d’approches (publiques et privées) se mettent en mouvement rapidement autour d’objets communs pour multiplier les expérimentations et les exemples concrets de sa capacité à transformer de façon positive le futur des échanges de pair-à-pair.

L’adaptation de la blockchain à des civilisations humaines méritera donc plus qu’une comparaison simpliste aux fourmis, aux bans de poissons ou essaims d’étourneaux, qui s’organisent déjà de façon complexe sans phénomène de centralité.

Alexandre Monnin's Web and Philosophy scientific events website