Bio

Docteur en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ma thèse ayant porté sur l’architecture et la philosophie du Web, je suis actuellement chercheurs chez Inria auprès de l’équipe-projet WIMMICS (avec laquelle j’avais collaboré dans le passé comme chercheur associé depuis 2011 en initiant la plate-forme SemanticPedia et le DBpedia francophone), Fellow au Digital Cultures Research Lab de l’université Leuphana à Lüneburg (novembre 2015), et expert Open Data auprès de la mission Etalab sous la responsabilité du Premier Ministre. Je collabore également depuis 2014 avec la Fondation des Galeries Lafayette pour l’art contemporain en tant qu’architecte de sa future plate-forme numérique (Re-Source). Enfin, j’ai co-fondé le “Philosophy of the Web” Community Group au W3C dont je suis co-chair. Avant cela, j’ai été chercheur invité à l’IKKM à Weimar (Université du Bauhaus) au cours de l’été 2013 (mai-juillet 2013), Responsable Recherche Web trois années durant à l’Institut de Recherche et d’Innovation (IRI) du Centre Pompidou (2010-2013), doctorant associé au CNAM (laboratoire Dicen) et visiting student à trois reprises chez Inria (équipe-projet Edelweiss) et une fois au Lirmm (UMR CRNS – Université de Montpellier).

Ma thèse développe une approche empirique de l’architecture du Web qui associe les STS aux questions philosophiques traditionnelles (noms propres, identités, individuation etc.). Pour ce faire, j’approche l’architecture du Web comme un terrain d’enquête d’où émergent des entités aux modes d’existence spécifiques, irréductibles aux concepts philosophiques traditionnels bien qu’en résonance avec eux. Je me suis ainsi penché sur les identifiants et ressources du Web afin de comprendre les processus au fil desquels ces entités ont émergé, ceci à partir de la notion de “design ontologique”. Mon intérêt pour les “ressources” m’a amené à comparer le Web à un dispositif de référence, soit à une “ontologie” au sens (renouvelé) d’une théorie de l’objet – opérationnelle, dans le cas présent. A l’échelle du Web, la question de l’objectivation et de la détermination d’un collectif partagé s’est trouvée reposée par l’entremise de Wikipedia. Ma réflexion s’est donc a trouvé un prolongement naturel, au croisement de Wikipedia et du Web de données, dans la réalisation du projet DBPedia en français. A l’avenir, je souhaite que soient prises en compte les controverses dans l’écosystème du Web et du Web de données, Wikipedia offrant un point de départ des plus intéressants pour cela. Outre ces enjeux, ma thèse a également abordé des thèmes tels que le Web Sémantique, les ontologies informatiques et le tagging, dont j’ai a proposé une caractérisation philosophique et technique (ontologie NiceTag).

Auteur de nombreuses publications et interventions, j’ai notamment édité deux numéros spéciaux consacrés à la philosophie du Web (Metaphilosophy, juin 2012, Intellectica, juin 2014) publié dans une forme revue et augmenté chez Wiley-Blackwell, sous le titre: Philosophical Engineering: Toward a Philosophy of the Web, et “Philosophie du Web et Ingénierie des Connaissances”, paru dans le numéro 61 de la revue Intellectica.

Je m’intéresse également au potentiel démocratique de l’Open Science, de la science contributive et de l’Open Data. J’enseigne également dans de nombreuses institutions après avoir assuré deux ans durant un cours de Master 2 à l’Université Marne-La-Vallée consacré à l’architecture du Web et au Web Sémantique.

Activités présentes :

  • Ingénieur de recherche chez Inria (Coordinateur scientifique d’une collaboration officielle entre Inria et le Ministère de la Culture pour réfléchir à l’avenir du Web)
  • Consultant senior pour l’UNESCO (IIEP)
  • Expert Open Data pour Etalab, mission sous la responsabilité du Premier Ministre
  • Chercheur associé (Inria, Wimmics)
  • Co-chair du “Philosophy of the Web” community group au W3C

Activités passées :

  • Responsable Recherche Web et Métadonnées à l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Pompidou (IRI) (Avril 2010-avril 2013).
  • Conservateur à l’Urfist de Paris-École des chartes (février 2009-août 2009).
  • Doctorant invité à l’Inria (2009, 2010, 2011), dans l’équipe Edelweiss à Sophia Antipolis.
  • Doctorant invité au Lirmm à Montpellier (2010).
  • Vacataire de Recherche à l’Ecole des chartes (direction des nouvelles technologies et de l’informatique).
  • Enseignements dans divers Master 2 (Paris Ouest, Paris 8, Paris 13, Marne-la-Vallée, UTT, Sciences Po, etc.).
  • Formations (réseaux des Urfist, organisation d’une journée d’action nationale du CNRS (réseau Isore), etc.).

Projets autour de la philosophie du Web :

  • Organisation du premier événement international consacré au Web et à la philosophie (PhiloWeb 2010).
  • Responsable scientifique entre août 2011 et avril 2013, du projet FP7 Marie Curie “PHILOWEB”.
  • Organisateur de la conférence PhiloWeb 2012 dans le cadre de WWW2012 à Lyon.
  • Edition d’un numéro spécial de la revue internationale Metaphilosophy consacrée à la philosophie du Web.
  • A co-édité un dossier dédié à la philosophie du Web dans la revue Metaphilosophy publié en décembre 2013 dans une version enrichie chez Wiley-Blackwell et un numéro spécial d’Intellectica sur la philosophie du Web et l’ingénierie des connaissances en juin 2014.

Projets de recherche :

  • FP7 Marie Curie “PHILOWEB” (responsable scientifique).
  • JC Nicop Social Web (responsable scientifique).

Projets informatiques (technologies intellectuelles) :

  • Co-initiateur et responsable scientifique du projet HDA-BO et Lab (finaliste du premier concours Dataconnexions organisé par Etalab) pour le portail Histoire des arts. Convention entre le Ministère de la Culture et l’IRI.
  • Co-initiateur du portail SemanticPedia pour la sémantisation des projets Wikimedia, résultant d’un partenariat entre le Ministère de la Culture, Inria et Wikimedia France.
  • Chef de projet sur le projet eGonomy (financement grand emprunt).
  • Obtention du projet Portal for Learning Outcomes (UNESCO, IIEP).

Séminaires :

  • Organisation, pour l’année de 2011 à 2013, du séminaire de recherche “Muséologie, muséographie et nouvelles formes d’adresses au public”, financé par le Ministère de la Culture (DREST).
  • Organisation d’un séminaire, à Paris 1, en 2011-2012, sur la philosophie du Web (résultant d’un appel à projet du Collège des Ecoles Doctorales de Paris 1).